· 

Acné? Rosacée? Acné fongique?

acné rosacée definition

Acné rosacée

L'acné rosacée, c'est quoi?

acné rosacée traitement
l'acné rosacé est une maladie de peau inflammatoire et chronique, avec une variété de manifestations cliniques telles que des rougeurs au centre du visage, des papules et des pustules, ainsi qu’ une possible atteinte oculaire (yeux).
Les mécanismes pathologiques sous-jacents de la rosacée en général, et des différents sous-types en particulier, sont encore malheureusement incompris.
Sur la base de ces manifestations, la rosacée est cliniquement divisée en quatre sous-types :
Sous-type 1 : érythémato-télangiectasique ;
Sous-type 2 : papulo-pustuleux ;
Sous-type 3 : phyma ;
Sous-type 4 : forme oculaire.

 

Il existe une susceptibilité génétique propre à chaque individu de développer la maladie en fonction du degré d’influence de chacun de ces facteurs.
Dans le sous-type 1, il existe deux mécanismes principaux connus à ce jour, responsables de la symptomatologie clinique :
-La réponse immunitaire à ces facteurs déclenchants / exacerbants provoque une inflammation qui induit une vasodilatation ayant comme expression clinique des érythèmes transitoires.
-Le deuxième mécanisme impliqué est le dérèglement neurovasculaire induisant des flushes.
Lorsque ces processus deviennent chroniques, une angiogenèse se crée, c'est-à dire que des nouveaux vaisseaux apparaissent, responsable de télangiectasies et en conséquence d’un érythème persistant (ce sont les rougeurs).
En plus, la réponse inflammatoire du système immunitaire induit les papulo-pustules en cas du sous-type 2.
Ce qui lui vaut le nom d'acné. Pour rappel, une papule est un bouton rouge et la pustule un bouton avec contenu blanc, comme on le retrouve dans l'acné.
Dans le sous-type 3, il s’agit d’une prolifération des glandes sébacées, responsable de lésions phymateuses dont l’origine reste peu claire.
Plusieurs de ces mécanismes peuvent être simultanés, induisant une association clinique des différents sous-types.
Par contre, on n'y retrouvera pas de lésions rétentionnelles comme les points noirs ou les micro-kystes. Ce n'est pas de l'acné.

 

Sa prévalence

En Europe, sa prévalence est de 2 à10 % en fonction du pays. L'acné rosacée touche le plus souvent des sujets à peau claire, aux yeux et aux cheveux clairs; on parle de «malédiction des Celtes ». Elle a longtemps été confondue avec l’acné et le terme ancien « d’acné rosacée » devrait être abandonné. Typiquement, l'acné rosacée débute après l’âge de l’acné et atteint plutôt les adultes d’âge moyen. Elle prédomine chez la femme (ratio femme-homme environ égal à 2), avec un pic de fréquence se situant entre 40 et 50 ans. [www.revmed.ch]

Rosacée, quelles causes?

Des causes encore inconnues, mais on a vu précédemment les termes « d'inflammation », de « réponse immunitaire », de « dérèglement neurovasculaire ».
Sans oublier l'acné rosacée et sa cause psychologique. En effet, la peau et le système nerveux sont créés conjointement durant notre vie embryologique. Les émotions et le psychisme vont avoir un impact certain sur la peau, et selon sa sensibilité celle-ci développera des troubles divers, dont l'acné ou l'acné rosacée (ou encore de l'eczéma, du psoriasis...). Lire ou relire mon article sur le sujet.
On peut aussi se poser la question de l'acné rosacée et problèmes de foie?
En effet un foie saturé, engorgé, est un foie qui détoxifie mal l'organisme et qui risque d'engendrer des surcharges. Ces dernières vont engendrer de l'inflammation, un dérèglement du système immunitaire.

 

Acné rosacée, traitement

acné rosacée traitement naturel

Les traitements disponibles agissent en majorité sur les symptômes et non sur le mécanisme sous-jacent méconnu.

Elle est différente de l’acné, bien que longtemps confondue avec cette dernière.

Elle s’en différencie car elle ne comprend ni séborrhée, ni comédons, ni kystes superficiels ou profonds. Elle est limitée au visage.

 

Acné rosacée, traitement naturel?
1/ S'occuper de son alimentation sera la base,
2/ ainsi que de son système digestif. Avoir un transit régulier et s'occuper de son foie seront la priorité. Pour votre foie lisez ou relisez mes articles ici et ici.
3/ Le vasculaire aura aussi une part importante à jouer: travailler sur la bonne circulation, la bonne tonicité des vaisseaux et en limiter la création de nouveaux sera une piste intéressante.
4/ Les soins du visage seront nécessaires. On pourra compter sur beaucoup de douceur et des hydrolats, huiles végétales et huiles essentielles appropriées (HE hélichryse, HV  de nigelle, HA bleuet...). Vous pouvez trouver tous mes conseils en matière de routine naturelle pour votre peau avec ma formation "Acné- ma routine beauté adaptée".

 

L'acné fongique, c'est quoi?

L'acné fongique trouve son responsable avec un champignon microscopique qui se propage grâce à l’huile contenue dans le sébum : la Malassezia. Ce nom vous dit peut-être quelque chose? Il est impliqué dans le cas de l’acné néonatale.
L’acné fongique n’est pas une acné à proprement parler, mais des manifestations de la propagation de ce champignon,qui en se répandant, crée des petits boutons qui ont cette  particularité significative de démanger, de gratter.
Un diagnostic médical chez un dermatologue sera toujours une excellente chose. Votre dermatologue pourra vous prescrire une pommade antifongique à appliquer sur les lésions, mais il faudra en plus, rééquilibrer votre terrain en suivant les mêmes conseils que pour l’acné vulgaire.
Réfléchissez également si vous avez ou avez eu des mycoses vaginales ou des ongles, du pityriasis versicolore... Ce sera aussi en faveur d’un dérèglement de votre microbiote.

 

acné fongique traitement naturel

1/ Pour les soins de la peau, il faudra veiller à éviter absolument la présence d’huile végétale, sous quelque forme que ce soit, huile pure, huile démaquillante, crème, et même savon saponifié à froid (qui, s’il est de bonne qualité, sera sur-graissé avec une bonne huile végétale) …
On favorisera plutôt l’aloé véra et un nettoyage avec du Rhassoul, de l’argile blanche ou encore du miel sera un bon geste dans un premier temps. Voir mon article sur le miel de Manuka qui sera une vraie merveille pour votre peau.
Plus de soins sur ma formation "acné-ma routine beauté adaptée".
2/ Prendre soin de son intestin sera également une belle piste car qui dit propagation de champignon, dit dysbiose (dérèglement du microbiote digestif) suite à une prise d'antibiotiques par exemple, ou d'une alimentation pauvre en fibres et riche en graisses saturées ou transformées (hydrogénées) et en mauvais sucres; Les pré et probiotiques seront vos amis, ainsi que tous les aliments fermentés. Vive la choucroute!
3/ revoir son alimentation sera donc aussi de mise. Penser à la prise interne de bons omégas 3 riches en EPA et DHA sera un atout pour calmer l'inflammation. Les petits poissons gras en sont riches et certaines huiles végétales crues seront aussi intéressantes comme l’huile de Périlla à rajouter sur votre assiette.
4/ prendre soin de son foie et de son immunité seront aussi des pistes intéressantes en terme de rééquilibrage.

 

Et maintenant?

Vous pensez que vous souffrez d'un de ces troubles? Vous hésitez et n'êtes pas sûre de votre problème? Je ne peux que vous conseiller dans un premier temps de prendre RDV chez un dermatologue afin qu'il pose le bon diagnostic.

 

Mais ensuite ou en attendant le verdict, nous pouvons commencer à travailler sur les causes internes de votre trouble. Découvrez mon programme holistique d'accompagnement des problèmes d'acné.

 

Vous souhaitez en discuter? Prenez RDV pour un appel-découverte gratuit.

Écrire commentaire

Commentaires: 0